La mission

L’Allemagne et l’Europe se trouvent en face de plusieurs défis existentiels qui attendent une solution. L’institut Renovatio est voué à la prise de conscience de ces défis en fortifiant la résilience de l’Eglise et de la société par rapport à eux. Par cette voie, l’institut contribue à la continuité de l‘héritage chrétien et occidental de l’Europe.

Les tâches

Pour accomplir sa mission, l’institut se charge des tâches suivantes:

  1. Prendre en analyse sous l’angle chrétien la situation des sociétés européennes dans les domaines de la religion, de la politique, de la culture, de l’économie, de la démographie ainsi que de la sécurité
  2. Promouvoir l’héritage spirituel de la chrétienté européenne en vue d’une résilience plus forte des sociétés européennes
  3. Elaborer des stratégies pour venir à bout des défis sur base de l’enseignement du christianisme social

Le christianisme social établit le bien commun comme but principal de toute entreprise politique. La continuité de la communauté de souche est le point vital du bien commun. Il s’agit avant tout de travailler pour la continuité culturelle, puisque seule l’identité culturelle d’une communauté est en grade de la préserver. C’est pour cela qu’une résilience forte est la condition de base pour qu’une culture puisse affronter toutes les difficultés en préservant son intégrité dans le temps.

  • L’institut travaille pour le bien commun en fortifiant cette unité culturelle qui provient de la richesse héréditée de la pensée chrétienne. Ici se trouvent les réponses pour faire face aux défis qui se présentent aujourd’hui.
  • De plus, l’institut se donne comme tâche de trouver les réponses aux questions devant lesquelles on recule trop souvent. Cette attitude facilite les conquêtes de la part des idéologies radicales et utopiques dans les débats publics. L’institut veut fournir une contribution essentiellement chrétienne qui sera comprise aussi par une société laï
  • L’institut fera découvrir ces valeurs du passé chrétien qui se sont montrées résilientes face aux défis quelconques. Dans une actualité qui est marquée par une polémique grandissante, l’institut se propose de se rallier aux côtés de ceux qui préservent et renouvèlent l’essence culturelle de l’Europe chrétien. Les principaux domaines d’actions seront au départ les pays germanophones.

L’organisation

L’institut est décentralisé. Les dépenses sont couvertes par donations. Un réseau des volontaires qui proviennent de différentes branches professionnelles permet à l’institut de réunir des spécialisations diverses. Le travail sera accompli dans des comités spéciaux ou groupes de projet qui se réuniront au niveau régional.

  • Les comités spéciaux suivent les développements actuels dans des domaines importants afin de rassembler les meilleures idées et pensées. Les analyses du comité seront fidèles à la doctrine chrétienne. Elles seront présentées au public sous forme d’une publication.
  • Les groupes de projet organiseront des conférences ou des événements autour des sujets particuliers.
  • Les sections régionales seront localisées préférablement dans les grandes villes en Allemagne. Elles sont ouvertes à tous ceux qui sont intéressés aux défis et aux réponses concernant les défis de notre temps.

Les lignes directrices qui guident notre travail

  1. La vision chrétienne de l’homme ainsi que les fondements du christianisme social, le droit naturel et le commandement de travailler pour le bien commun guident le travail de l’institut de même façon que la tradition occidentale de la pensée comme de la recherche.
  2. La profession de la foi chrétienne unit tous les participants au-delà de toute frontière nationale ou d’autre nature. L’institut fait avancer l’union des peuples européens sur base de l’héritage chrétien partagé par les peuples de l’Europe. En faisant ainsi, il promeut aussi l’entendement mutuel de tous les peuples.
  3. Chaque société laïque et libérale repose sur des fondements de l’héritage chrétien. Ces fondements ne peuvent pas être créés de façon artificielle. C’est par le travail de l’institut que ces fondements réapparaîtront dans la communauté.
  4. L’institut travaille indépendamment des partis politiques.

L’arrière-fond

Les participants des activités de l’institut Renovatio proviennent des confessions chrétiennes majeures. Le centre des activités seront les pays germanophones. Cela n’empêche que les participants ne proviennent de l’Europe ou du monde entier. On y trouvera des chrétiens comme des personnes d’autre provenance culturelle ou religieuse. L’institut s’adresse à tous qui veulent préserver l’héritage chrétien.

Le sujet participant est composé par l’association St. Michel (St. Michael-Gesellschaft).

Textes sélectionnés